Un séminaire de recherche sur le numérique et la conception architecturale à l’ENSA Paris la Villette

Auteurs : François Guéna, Caroline Lecourtois_

[Cet article est le premier d’une série de présentations d’enseignements questionnant l’usage des médias numériques pour l’Architecture. Cette première présentation concerne un séminaire de l’ENSA Paris la Villette intitulé « Activités et Instrumentation de la Conception » lors duquel des étudiants en Master produisent un travail expérimental, un travail pratique de recherche ainsi qu’un travail théorique de mémoire.]

Séminaire S809-S911 : « Activités et Instrumentation de la Conception »

ENSA-PLV, Master 1 et 2
Enseignants : François Guéna (responsable), Caroline Lecourtois (responsable), Thierry Ciblac, Dalil Hamani

L’instrumentation informatique des activités du projet est aujourd’hui une réalité. Peut-on néanmoins affirmer qu’elle assiste l’activité de conception ? Si les outils ont pour vocation de prolonger la main de l’architecte, il reste à savoir comment, à quels moments du processus de conception et ce qu’ils induisent.
L’observation des pratiques professionnelles contemporaines indique diverses situations d’usage de l’informatique. Dans la situation la plus courante, les premières phases du processus de conception sont réalisées à l’aide du crayon, de manière classique. L’informatique n’intervient qu’une fois les idées et les choix de conception établis, en vue de les communiquer aux partenaires du projet. Dans une moindre mesure mais de plus en plus souvent, l’informatique est introduite par l’architecte ou plus généralement par une équipe de spécialistes ou un bureau d’études afin d’affiner son le projet en optimisant des exigences techniques ou économiques. Plus rarement,  la programmation informatique est utilisée pour produire une forme à partir de laquelle le projet est développé.
Les Technologies de l’Information et de la Communication paraissent donc transformer les activités de la conception architecturale, sans que l’on sache réellement comment. Sans vouloir valoriser l’architecture contemporaine numérique, un travail de recherche fondé sur des méthodes scientifiques paraît nécessaire à la compréhension de ces usages de l’informatique relativement aux instruments classiques ou physiques habituellement empruntés pour matérialiser l’activité cognitive de la conception.
Le séminaire de master de l’ENSAPLV intitulé « Activités et Instrumentation de la Conception » a pour objectif de construire ce travail de recherche en vue d’éclairer les activités cognitives de la conception et ses assistances informatiques.

Objectifs

L’objectif du séminaire est de porter un regard théorique et critique sur les activités et l’instrumentation de la conception. Il s’agit de prendre conscience des mécanismes cognitifs de la conception architecturale par l’étude des places, rôles, usages et influences des différents outils qui les soutiennent.
L’usage d’un outil est une activité mentale qui consiste à mettre en œuvre ses potentialités relativement à un objectif. En architecture, les outils de la conception sont divers. Qu’ils soient « classiques » – esquisses à main levée, dessins conventionnels sur papier, production de maquettes physiques, expression discursive du projet, etc. – ou « innovants » – modélisations informatiques de représentation, de génération, de simulations, d’évaluations, d’échange ou de fabrication –, leurs usages visent toujours à produire des modèles d’un projet en vue de le concevoir.
Ce séminaire propose d’interroger ces usages et de comprendre les manières dont ils « assistent » les opérations cognitives de la conception architecturale.

Contenu

L’enseignement fournit aux étudiants des connaissances ancrées au sein des sciences de la conception et des sciences informatiques appliquées à l´architecture.
Il initie par ailleurs les étudiants à des techniques de recherche qui leur permettent de construire et développer une problématique de recherche originale et personnelle.

Organisation et nature des travaux demandés

Cet enseignement prend la forme d’un atelier réflexif qui se développe à partir d’une expérience de conception architecturale faite sur place par des binômes étudiants. Cette expérience constitue la base d’une réflexion introspective qui consiste à décrire et expliciter les activités cognitives impliquées dans la conception architecturale. Il s´agit de prendre conscience des implications et/ou possibles implications des outils utilisés dans ces expériences sur l’activité cognitive de la conception.
En parallèle à cette réflexion introspective sont étudiées des pratiques d´architectes contemporains. Les démarches de ces architectes sont mises en regard de celles développées en séminaire en vue de pointer des spécificités opératoires.
Un rapport d’expérience et de réflexions ainsi qu’une note de problématique présentant le sujet du mémoire sont produits. Ces productions préparent les étudiants au travail de recherche qu’ils mènent par la suite en vue de rédiger leur mémoire de master.

 

Pour citer cet article

François Guéna, Caroline Lecourtois, « Un séminaire de recherche sur le numérique et la conception architecturale à l’ENSA Paris la Villette » DNArchi, 22/02/12, <http://dnarchi.fr/pedagogie/un-seminaire-de-recherche-sur-le-numerique-et-la-conception-architecturale-a-lensa-paris-la-villette/> .

 

Référence

Lecourtois Caroline, « Enseigner la conception architecturale assistée par ordinateur » [en ligne], Actes du colloque BASC 2008, Biskra Algérie, 04/2008 pdf

 

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.
Designed by WPSHOWER
Powered by WordPress
Image de fond: Taichi SUNAYAMA www.whiteweekendkites.com